Assis sur un banc, il regarde passer le temps, cherchant le souffle court d'un doux parfum d'amour.

Quelques phrases d'une fable dans son regard affable, juste quelques grains de sable que sa plume a crié sur un bout de papier.  

-

14855617_p

 Photo : Danature du blog "Autofocus":   http://autofocus.canalblog.com

 -

 SOLITUDE DU POETE

Le poète est seul 
Il pose quelques paroles
Quelques mots sur le sol
L’écrin de son obole
Qu’un être vient ramasser
Entre les lames des pavés


Juste un quatrain versé
Au détour d’un sentier
Qu’une main vient caresser
En guise d’amitié


Quelques phrases délavées
Que son cœur a laissé
Au fil des années
Les larmes de son passé


Au chant d’une fable
Il se pose affable
L’instant d’une histoire
Au travers un regard


Le poète est seul
Loin des protocoles
Il veut juste donner
Son âme déchirée
Que sa plume a crié
Sur un bout de papier 


Croire encore en l’espoir
A l’aube de chaque soir
Quand il ouvre le grimoire
D’un monde aléatoire 


Il déchire son cœur
En lambeaux de couleurs
Pour offrir au passant
La lumière du présent 


Quelques grains de bonheur
Dans une pluie de chaleur
Que parsème le vent
En poussière sur le temps

 Phil le baladin